Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/04/2017

Raid Araur, tofs & article

Les photos.

L'article de Michel dans l'Hérault Tribune.

Le 1er Raid Araur, organisé le weekend dernier par la SNAGAT, a tenu toutes ses promesses, servi par une météo exceptionnelle.
De Rondine, le négafol de 3 m à la magistrale yole de Bantry de 12 m, Massalia (de Marseille, donc), en passant par les Ilur, baleinière, bette, barquette, Aven, Bayradeur et autres types d’embarcations, venus de Carqueiranne, de Nîmes, de Marseille, de la Ciotat, de Sète, de Palavas, et même de Suisse, ce sont 14 bateaux qui ont pris le départ du Grau d’Agde samedi matin pour remonter le fleuve à la voile et à l’aviron ou la godille, pour venir démâter au pied de la cathédrale.
Ce fut ensuite le délicat canalet et l’écluse ronde et un parcours tout à la rame jusqu’à l’écluse du Bagnas ou l’équipe du Comité des Fêtes d’Agde, et son camion-popotte- attendait pour nourrir la flottille . En début d »après midi, la petite armada faisait route vers l’étang pour une sortie magistrale, sous voile avec un joli vent portant. Après quelques bords tirés sur l’étang de Thau, au milieu des catamarans et autres dériveurs quelques peu étonnés par ces bateaux atypiques (« on se croirait en train de lire une revue » avait dit un jeune passant interloqué…), les bateaux se sont retrouvés à l’échouage sur la plagette du Centre de Voile de Marseillan, qui les ont aimablement accueillis pour la nuit.
Là, bus et voiture rapatriaient la soixantaine d’équipiers vers le Grau d’Agde pour diner (magnifique Paëlla du Comité des fêtes !), chanter, et goûter un repos salvateur dans les locaux de la SNAGAT.
Dimanche, retour en véhicules pour rallier Marseillan et récupérer les embarcations.
Traversée de l’étang à la rame et à la voile pour rejoindre le canal de Pisse-Saumes et ses quatre ponts étroits, obligeant à un nouveau démâtage. Remâtage à Marseillan Plage pour un retour par la mer. Là, une brise de Sud un peu plus forte que prévue a obligé les participants à tirer de nombreux bords et a mis pas mal de retard dans le programme. Heureusement, l’ancien Canot de sauvetage « Rodolphe Faulquier » de l’association Marine et Tradition de Palavas, a joué parfaitement son rôle, et a remorqué les bateaux les plus en retard pour pouvoir regrouper la flottille. Le petit clapot engendré par le vent, mais aussi la fermeture au public de la plage de la Conque n’a pas permis de s’y échoué comme prévu, et les bateaux ont rejoint l’avant-port du Cap d’Agde ou le camion-popotte a encore permis de nourrir les troupes.
Ce fut ensuite le dernier bord pour le Grau d’Agde, vent de travers, c’est-à-dire, une allure très favorable qui a permis à tous de finir joliment ce Raid.
Une belle ambiance, des moments denses de partage, de belle rencontres, notamment avec le rédacteur en chef de la Revue « Chasse-Marée » venu couvrir, en toute simplicité, l’événement, mais aussi avec tous ces marins aux embarcations à première vue si frêles, mais pourtant si performantes, et tellement adaptées à ce genre de parcours mixtes.
Chacun est rentré chez soi remplis d’images, d’échanges techniques et amicaux, de nouveaux contacts et tous ne manqueront pas de se souvenir de la convivialité agathoise, de la chaleur de l’accueil et de la belle organisation.
Rendez-vous est pris : ils seront là à la prochaine édition, et ne manqueront pas d’amener d’autres amateurs !

Les commentaires sont fermés.